Dans cette page, nous expliquons ce qu’est un groupe électrogène à des clients potentiels qui sont complètement débutants et qui pensent qu’une étude approfondie est nécessaire, en partant des notions essentielles. À partir de notre site groupe-electrogene.com, il arrive souvent que le client ignore totalement ce qu’est un générateur électrique jusqu’à ce qu’il soit nécessaire d’acheter ou de louer un groupe électrogène, de manière à le confondre avec les alimentations sans coupure ou les onduleurs, qui ont une toute autre fonction.

Un groupe électrogène ou générateur électrique est une machine électromécanique capable de produire de l’énergie électrique à partir du couplage entre un moteur à combustion et un alternateur. Les composants du groupe électrogène sont donc :

– le moteur, qui génère de l’énergie mécanique à partir du carburant.
– l’alternateur, qui convertit l’énergie mécanique en énergie électrique
– le tableau électrique, qui est chargé de distribuer l’énergie électrique produite par l’alternateur de manière sûre, c’est-à-dire d’assurer à la fois la protection des composants du générateur (alarmes d’huile, température, carburant, etc.) et la protection des services publics qui sont alimentés (disjoncteur magnétothermique et différentiel, interrupteur d’arrêt d’urgence, prises verrouillées, etc.)

Dans les groupes électrogènes automatiques ou à intervention automatique, le panneau peut également remplir la fonction de vérification de la présence de la tension du réseau et démarrer automatiquement le groupe électrogène en cas d’absence de tension. Ces standards sont également appelés tableaux de commutation automatique.

Afin de le différencier d’un panneau automatique, le panneau électrique d’un générateur classique est également appelé panneau manuel, même s’il n’est pas correct.

– le carter, sur lequel ils sont fixés, le moteur, l’alternateur et le tableau de distribution. Le carter est présent dans tous les générateurs, qu’ils soient de type ouvert ou fermé, et peut être fixé ou monté sur des roues, puis déplacé.
– le boîtier, présent uniquement dans les groupes électrogènes fermés, qui veille également, dans de nombreux cas, à assurer l’insonorisation grâce à des matériaux insonorisants.

Dans ce cas, on dit que le groupe électrogène est silencieux ou insonorisé.

Le moteur à combustion peut être :

Moteur à combustion, à essence, généralement pour des générateurs électriques d’une puissance allant jusqu’à 12 kVA (soit environ 10 kW). Pour les générateurs à essence jusqu’à 2-3 kW, le moteur est généralement un moteur à essence à deux temps, tandis que pour les générateurs jusqu’à 10 kW, il s’agit généralement de générateurs à essence à quatre temps. En général, les générateurs à essence tournent à 3 000 tr/min (RPM, revolutions per minute).

moteur diesel, alimenté au diesel, généralement pour des générateurs de 8 kVA à quelques MVA . Les générateurs diesel peuvent être à la fois à 3 000 tr/min et à 1 500 tr/min. En plus d’une certaine puissance (environ 20 kVA) sont presque toujours à 1.500 tr/min, donc particulièrement adaptés pour une utilisation continue, voire 24 heures sur 24 pendant plusieurs jours consécutifs.

moteur à gaz (méthane ou lpg). Les générateurs de gaz, du moins dans les versions allant jusqu’à quelques dizaines de kVA, sont une transformation des générateurs à essence, tout comme dans les voitures.

moteur externe au groupe électrogène lui-même, comme dans le cas des générateurs à cardan. Dans ce cas, le générateur est principalement constitué de l’alternateur et du tableau de distribution, tandis que le moteur est utilisé comme moteur d’un tracteur agricole et que l’accouplement moteur/alternateur se fait précisément par l’intermédiaire du joint de cardan, d’où le nom. Un synonyme de groupe électrogène à cardan est, précisément en raison de l’utilisation particulière souvent limitée au secteur agricole, celui des générateurs agricoles.