Wolf The Black Flame

WOLF
The Black Flame (2006)

LINE UP :
Niklas Stalvind (chant+guitare)
Mikael Goding (basse)
Johannes Losbäck (guitare)
Tobias Kellgren (batterie)

CHANSONS QUI TUENT :
Black Magic

CHRONIQUEUR :
David
(Octobre 2006)

NOTE :
10 / 20

On va finir par croire que les groupes scandinaves de heavy metal classique sonnent tous comme Hammerfall ou Dream Evil. Ce serait s’avancer un peu vite que de penser une chose pareille mais il ne faudra pas compter sur les suédois de Wolf pour apporter un nouveau souffle à cette scène. Wolf a sorti son premier album éponyme en 2000, en plein « revival » true-metal, une époque à bannir dans l’histoire du heavy metal. Disons que si on en est fan, ce n’est pas dans les années 2000 que l’on trouvera son bonheur, ce n’est un secret pour personne !

The Black Flame ici présent est le quatrième album de Wolf. Le groupe a essayé de créer « the ultimate horror movie metal soundtrack », pour reprendre leurs propres termes. Et c’est là où le bas blesse : si les musiciens maîtrisent parfaitement leur sujet, le chanteur en fait trop, à force de monter dans les aiguës ou d’essayer de jouer les méchants, sur le refrain de The Bite par exemple. D’autant plus que les morceaux se ressemblent tous plus ou moins, et parfois certains refrains paraissent semblables (At The Graveyard et The Dead). Sans aller aussi loin qu’Hammerfall, on n’est vraiment pas loin de la caricature. Wolf restera un groupe de seconde zone, cantonné à assurer les premières parties de gros calibres comme Saxon. Les amateurs du genre apprécieront s’ils arrivent à faire abstraction du chanteur.